Astrium remporte un contrat de l’agence spatiale de Corée du Sud

24 juillet 2013

  • Astrium va fournir au Korean Aerospace Research Institute (KARI) l’instrument d’imagerie océanographique de sa future mission d’observation de la Terre en orbite géostationnaire GEO-KOMPSAT 2B (GK2B)
  • Cette nouvelle commande conforte Astrium comme premier exportateur mondial de systèmes spatiaux d’observation de la Terre

Astrium, le numéro 1 européen des technologies spatiales, vient de signer un contrat avec le Korean Aerospace Research Institute (KARI), l’agence spatiale sud-coréenne. Aux termes de ce contrat, Astrium va concevoir et réaliser, conjointement avec le KARI, l’instrument d’imagerie océanographique GOCI-II (Geostationary Ocean Color Imager) de la future mission coréenne en orbite géostationnaire GEO Kompsat 2B, prévue au lancement en 2019.

« Les équipes d’Astrium vont maintenant avoir l’occasion de démontrer leur savoir-faire et leur expertise en réalisant pour le KARI l’un des imageurs océanographiques les plus perfectionnés du monde.», s’est réjoui Eric Béranger, CEO d’Astrium Satellites. « Il s’agit également d’une belle réussite commerciale pour Astrium, qui conforte avec ce contrat sa place de premier exportateur mondial de systèmes spatiaux d’observation de la Terre ».

L’instrument GOCI-II, dédié à l’observation de la couleur des mers, fournira de nombreux services liés à la pêche, l’écologie ou la météorologie. Il pourra par exemple déterminer la teneur de l’eau en chlorophylle, différencier les espèces de plancton, repérer les proliférations d’algues ou prévoir les ressources halieutiques disponibles.

GOCI-II est le successeur de l’imageur de première génération GOCI qui équipe le satellite COMS, également développé par Astrium et opéré avec succès par l’agence spatiale sud-coréenne depuis son lancement en 2010. GOCI-II présente des avancées significatives par rapport à GOCI : une résolution accrue (250 mètres), 12 bandes spectrales et une couverture quotidienne de l’ensemble de la face visible du Globe.

GOCI-II fait appel aux technologies les plus élaborées développées par Astrium pour les applications spatiales, parmi lesquelles un capteur CMOS de sept millions de pixels, un télescope en carbure de silicium et un mécanisme de pointage de haute précision.

Le contrat passé avec le KARI prévoit en outre que six ingénieurs coréens participent au développement de l’instrument sur le site d’Astrium à Toulouse. Astrium s’est engagé à faire appel à l’industrie sud-coréenne pour un montant représentant 5 % du prix du contrat. Par ailleurs, les essais en environnement de l’instrument utiliseront les moyens d’essais mis à disposition par le KARI sur son site de Daejeon en Corée.

Ce nouveau contrat à l’export illustre l’excellente coopération entre Astrium et le KARI et concrétise les efforts en matière de recherche et développement menés depuis de nombreuses années par Astrium dans le domaine de l’instrumentation optique.

Les programmes spatiaux institutionnels permettent de maintenir et de développer des compétences et constituent un facteur de compétitivité pour l’entreprise. Cette compétitivité a permis à Astrium d’être le premier exportateur au monde de satellites d’observation de la Terre, une position qui profite également à la balance commerciale européenne. En plus des satellites algérien Alsat-2, chilien SSOT et vietnamien VNREDSat-1 lancés respectivement en juillet 2010, décembre 2011 et mai 2013, Astrium Satellites travaille sur de nombreux programmes gagnés sur les marchés internationaux, dans le domaine de l’observation de la Terre et des sciences, parmi lesquels le satellite DZZ-Kazakhstan. Des contrats ont également été remportés pour équiper des satellites d‘observation de la Terre et des satellites scientifiques de réflecteurs fabriqués par Astrium et d’autres composants critiques, tels que les gyroscopes qui équiperont la mission JPSS de la NASA NOAA.

A propos d’Astrium

Astrium est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la troisième mondiale. Elle est la seule entreprise au monde à couvrir la gamme complète des systèmes, équipements et services spatiaux civils et militaires.

En 2012, Astrium a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 5,8 milliards d’euros avec 18 000 employés dans le monde entier.

Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Astrium Space Transportation, maître d’œuvre européen pour les lanceurs, les systèmes orbitaux et l’exploration spatiale ; Astrium Satellites, l’un des principaux fournisseurs de solutions de systèmes satellitaires, tels que satellites, segments sol, charges utiles et équipements ; et Astrium Services, partenaire de services spatiaux pour les missions critiques, et fournisseur de solutions fixes et mobiles complètes couvrant les satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, ainsi que les services sur mesure de géo-information pour le monde entier.

Astrium est une filiale à 100 % du Groupe EADS, leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2012, le Groupe - qui comprend Airbus, Astrium, Cassidian et Eurocopter - a réalisé un chiffre d'affaires de 56,5 milliards d'euros, avec un effectif de plus de 140 000 personnes.

Contacts presse :

Jeremy Close
Media Relations UK
Astrium United Kingdom
 
Tel.: +44 1 438 77 3872
Gregory Gavroy
Astrium France
Media Relations France
 
Tel.: +33 (0) 1 77 75 80 32
Ralph Heinrich
Media Relations Germany
Airbus Defence and Space Germany
 
Tel.: +49 89 60 73 39 71
Fax: +49 89 60 78 53 39
Francisco Lechon
Media Relations Spain
Airbus Defence and Space Spain
 
Tel.: +34 91 5 86 37 41
Fax: +34 91 5 86 37 82
 

Downloads

Press Release

PDF

DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP

DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP

Vous souhaitez découvrir les dernières innovations du Groupe EADS? C’est possible grâce aux articles de fond, vidéos et graphiques interactifs publiés dans «UP magazine». Lire le dernier numéro d’UP magazine DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP