Astrium livre les nouveaux satellites Galileo à l’ESA

27 août 2012

  • Les satellites 3 et 4 du système Galileo, réalisés par Astrium, ont passé avec succès la revue d’acceptation technique de l’ESA
  • Les deux premiers satellites IOV de Galileo, réalisés par Astrium, se comportent parfaitement en orbite depuis avril 2012
  • Avec le lancement imminent des satellites IOV 3 et 4, Astrium érige les fondations du système de navigation européen Galileo

Après le succès de la revue d’acceptation technique, Astrium, numéro un européen de l’industrie spatiale, a livré à Kourou, en Guyane, les troisième et quatrième satellites de validation en orbite (IOV - In-Orbit Validation) du système Galileo à l’Agence spatiale européenne (ESA). L’arrivée sur le site de lancement de ces deux satellites, respectivement les 7 et 17 août dernier, avait déjà marqué une étape importante dans le déroulement de ce programme phare européen. Les deux satellites sont prévus pour être lancés par une fusée Soyouz depuis le Centre spatial guyanais (CSG) de Kourou. Ils rejoindront les deux satellites IOV fabriqués par Astrium déjà en orbite, achevant ainsi la réalisation du dispositif IOV de Galileo.

« Le système de navigation hautes-performances Galileo prend forme. Avec l’entrée en service concluante des deux premiers satellites et l’acceptation des deux suivants, Astrium a franchi une nouvelle étape majeure dans ce programme décisif », a déclaré Evert Dudok, CEO d’Astrium Satellites. « Les satellites fabriqués par Astrium seront les modèles de tous les autres satellites Galileo fabriqués en Europe. Si le lancement des satellites IOV 3 et 4 se déroule comme prévu, Astrium aura érigé les fondations de l’ensemble de ce système de pointe. Astrium et ses filiales mobilisées sur le programme Galileo vont assurer 50% de la construction du système, en menant aussi le développement du segment sol de contrôle et en intervenant dans les activités système ».

Les satellites 3 et 4 de Galileo ont été conçus et fabriqués par une équipe emmenée par Astrium à Ottobrunn (Allemagne). En tant que maître d’œuvre, l’équipe a également supervisé le développement et l’intégration de la charge utile ultramoderne de navigation effectués sur le site d’Astrium à Portsmouth (Royaume-Uni). Ils ont été assemblés et testés à Rome par Thales Alenia Space Italia, puis acheminés en Guyane à bord d’un avion-cargo Antonov An-124. Ce sont les troisième et quatrième exemplaires des quatre satellites IOV fournis par Astrium à la constellation Galileo, le premier système européen de navigation mondiale par satellite sous contrôle civil. Galileo fournira des données de localisation ultra fiables et précises dans le monde entier.

Dès que ces satellites auront rejoint les deux autres en orbite, la constellation sera activée afin de valider toute la conception du système. Quatre satellites sont en effet nécessaires pour garantir la précision de localisation tridimensionnelle attendue.

Outre son rôle de supervision du développement des satellites IOV de Galileo, Astrium est également le principal partenaire industriel du segment sol et des activités de support système. Astrium s’est vu confier un contrat de 73,5 millions d’euros par l’ESA, au nom de l’Union européenne, pour assurer la maîtrise d’œuvre du segment sol de contrôle (GCS - Ground Control Segment) du programme Galileo jusqu’au niveau de capacité opérationnelle complète (FOC). La fourniture d’installations destinées au segment sol de contrôle et dédiées à l’exploitation de la constellation Galileo, est également couverte par le contrat GCS et conduite par une équipe d’Astrium au Royaume-Uni. En février 2012, Astrium a également été chargé par l’ESA d’adapter le lanceur Ariane 5 en vue d’une mission Galileo prévoyant le lancement simultané de quatre satellites.

Les phases de définition, de développement et de validation en orbite du programme Galileo ont été conduites par l’ESA et cofinancées par cette dernière et la Commission européenne.

La phase de capacité opérationnelle complète du programme Galileo est gérée et intégralement financée par la Commission européenne. Cette dernière et l’ESA ont signé un accord de délégation en vertu duquel l’ESA intervient en qualité d’agent de conception et d’acquisition pour le compte de la Commission.

A propos d’Astrium

Astrium est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la troisième mondiale. En 2011, Astrium a réalisé un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros avec 18 000 employés, principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas.
Astrium est la seule entreprise européenne qui couvre toute la gamme des systèmes et services spatiaux civils et militaires.

Ses trois principaux domaines d'activités sont Astrium Space Transportation pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Astrium Satellites pour les satellites et les segments sol, et Astrium Services pour les solutions intégrées dans le monde entier, allant des satcoms et réseaux fixes et mobiles, commerciaux ou sécurisés, aux équipements et systèmes de transmission par satellite hautement sécurisés, et aux services de géo-information sur mesure.

Astrium est une filiale à 100 % du Groupe EADS, leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2011, le Groupe - qui comprend Airbus, Astrium, Cassidian et Eurocopter - a dégagé un chiffre d'affaires de 49,1 milliards d'euros, avec un effectif de près de
133 000 personnes.

Contacts presse :

Jeremy Close
Media Relations UK
Astrium United Kingdom
 
Tel.: +44 1 438 77 3872
Gregory Gavroy
Astrium France
Media Relations France
 
Tel.: +33 (0) 1 77 75 80 32
Ralph Heinrich
Media Relations Germany
Airbus Defence and Space Germany
 
Tel.: +49 89 60 73 39 71
Fax: +49 89 60 78 53 39
Francisco Lechon
Media Relations Spain
Airbus Defence and Space Spain
 
Tel.: +34 91 5 86 37 41
Fax: +34 91 5 86 37 82
 

Downloads

Press Release

PDF