Astrium confie au DLR les composants majeurs du réseau terrestre EDRS

25 juin 2012

  • L’agence spatiale allemande (DLR) va construire et exploiter quatre stations sol, ainsi que le centre de contrôle des satellites et des charges utiles pour EDRS
  • Astrium Services poursuit la mise en œuvre d’EDRS, la future « autoroute spatiale de l’information », qui permettra de transmettre, en temps réel, de grandes quantités de données destinées à la protection de l’Environnement, aux organes de secours et à des applications de sécurité
  • EDRS renforcera l’accès de l’Europe aux données satellitaires, de manière indépendante et à la demande, et établira une nouvelle référence mondiale pour le transfert d’informations par satellite
EDRS (c) Astrium EDRS (c) Astrium

Astrium, numéro un européen de l’industrie spatiale, continue de piloter la mise en œuvre du système de satellite-relais européen EDRS (European Data Relay Satellite). En tant que maître d’œuvre, Astrium Services vient de confier à l’Agence spatiale allemande (DLR) la construction et l’exploitation des composantes majeures du réseau terrestre. Signé aujourd’hui à Oberpfaffenhofen (Allemagne), cet accord porte sur la conception, la construction, la livraison et l’exploitation de quatre stations sol : deux stations de réception pour le satellite EDRS-A à Weilheim (Allemagne) et à Harwell (Royaume-Uni), une station d’émission-réception pour EDRS-C à Weilheim, et une station de secours à Redu (Belgique).

Aux termes de cet accord, le DLR construira et exploitera également le centre de contrôle de la charge utile du satellite EDRS-A, ainsi que le centre de contrôle du satellite EDRS-C à Oberpfaffenhofen. D’une valeur d’environ 65 millions d’euros, ce contrat couvre toute la durée de vie prévue des missions EDRS-A et EDRS-C (jusqu’en 2030).

EDRS est un système de deux satellites géostationnaires qui permettra à des satellites en orbite basse (LEO) ou à des drones de transférer immédiatement, en haut-débit, leurs données vers le sol. EDRS offrira en outre la capacité à reprogrammer les satellites d’observation de la Terre en quasi temps réel. Le système garantira ainsi l’acquisition et l’envoi à temps d’informations, par exemple à la suite de catastrophes naturelles, tout en alimentant des applications de sécurité, de protection de l’Environnement et de prévision météorologique. A l’heure actuelle, la reprogrammation des satellites LEO et la réception de leurs images ne sont possibles que lorsque ces satellites survolent une zone géographique spécifique où se trouve une station sol dédiée.

Cette nouvelle « autoroute spatiale de l’information » est réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) entre l’Agence spatiale européenne (ESA) et Astrium Services, qui en est à la fois maître d’œuvre, l’opérateur et le prestataire de services. Les satellites Sentinel du programme européen GMES (Global Monitoring for Environment and Security) représentent les « clients d’ancrage » de ce futur service, tandis qu’une capacité supplémentaire de relais de données sera commercialisée auprès de clients tiers dans le monde entier.

« Avec EDRS, l’Europe construit la nouvelle autoroute spatiale de l’information et Astrium en est le partenaire industriel majeur », a annoncé Evert Dudok, CEO d’Astrium Satellites, lors de la signature du contrat. « Pour ne citer que quelques exemples, EDRS permettra à l’Europe d’améliorer la gestion des catastrophes naturelles, des crises et de la sécurité, de façon efficace et durable. L’investissement du Ministère allemand de l’Economie dans ce projet rend cette nouvelle technologie de communication laser disponible en Allemagne. En confiant aujourd’hui au DLR la réalisation des systèmes de contrôle sol des satellites EDRS, Astrium avance dans la mise en œuvre et l’exploitation de ce nouveau système de relais de données. A travers son partenariat avec l’ESA, Astrium est engagé avec l’ESA dans un partenariat public ouvert qui vise à conquérir de nouveaux marchés. Le contrat signé aujourd’hui pose donc un jalon important dans la mise en œuvre de cet important programme spatial, qui profitera à tous les citoyens européens ».

L’exploitation du système EDRS débutera avec le lancement de la première charge utile EDRS, également réalisée par Astrium, à bord du satellite de télécommunications commerciales EUTELSAT 9B fin 2014, et se poursuivra l’année suivante lors de la mise à poste du second satellite dédié.

Astrium Services a été sélectionné comme maître d’œuvre du programme EDRS à l’issue d’un appel d’offres émis par l’ESA, grâce à l’expertise globale de la division en matière de communications sécurisées par satellite, son expérience d’opérateur de satellites et de services d’observation de la Terre, ainsi que son rôle de précurseur dans les montages financiers innovants.

Comment fonctionne l’EDRS ? Visionnez l’animation sur :
http://videos-en.astrium.eads.net/#/video/iLyROoafzL7i

A propos d’Astrium

Astrium est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la troisième mondiale. En 2011, Astrium a réalisé un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros avec 18 000 employés, principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas.

Astrium est la seule entreprise européenne qui couvre toute la gamme des systèmes et services spatiaux civils et militaires.

Ses trois principaux domaines d'activités sont Astrium Space Transportation pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Astrium Satellites pour les satellites et les segments sol, et Astrium Services pour les solutions intégrées dans le monde entier, allant des satcoms et réseaux fixes et mobiles, commerciaux ou sécurisés, aux équipements et systèmes de transmission par satellite hautement sécurisés, et aux services de géo-information sur mesure.

Astrium est une filiale à 100 % du Groupe EADS, leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2011, le Groupe - qui comprend Airbus, Astrium, Cassidian et Eurocopter - a dégagé un chiffre d'affaires de 49,1 milliards d'euros, avec un effectif de près de
133 000 personnes.

Contacts presse :

Jeremy Close
Media Relations UK
Astrium United Kingdom
 
Tel.: +44 1 438 77 3872
Gregory Gavroy
Astrium France
Media Relations France
 
Tel.: +33 (0) 1 77 75 80 32
Ralph Heinrich
Media Relations Germany
Airbus Defence and Space Germany
 
Tel.: +49 89 60 73 39 71
Fax: +49 89 60 78 53 39
Francisco Lechon
Media Relations Spain
Airbus Defence and Space Spain
 
Tel.: +34 91 5 86 37 41
Fax: +34 91 5 86 37 82
 

Downloads

Press Release

PDF