L’ATV-4 « Albert Einstein » est la plus lourde charge utile jamais emportée par Ariane !

29 mai 2013

  • Astrium est maître d’œuvre à la fois de l’ATV et du lanceur européen Ariane 5
  • Le 5 juin, le quatrième vaisseau-cargo européen ATV fabriqué par Astrium doit être lancé par Ariane 5 vers l’ISS
  • D’une masse de près de 20,2 tonnes, il représentera la plus lourde charge utile jamais emportée par Ariane
  • La charge utile de 7 tonnes de l’ATV comprend aussi des produits frais comme des lasagnes, du parmesan et du tiramisu

Astrium, numéro un européen de l’industrie spatiale, prépare actuellement le quatrième véhicule de transfert automatique ATV pour son lancement. Le 5 juin 2013, l’ATV-4, baptisé en hommage au physicien Albert Einstein, doit être lancé par une Ariane 5 ES depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane française, à destination de la Station spatiale internationale (ISS), pour une mission de cinq mois. Astrium est maître d’œuvre industriel à la fois de l’ATV et du lanceur européen Ariane 5.

D’une masse totale d’environ 20,2 tonnes, l’ATV-4 « Albert Einstein » est la plus lourde charge utile jamais injectée en orbite par un lanceur Ariane. L’ATV est également le véhicule spatial polyvalent le plus évolué jamais conçu et fabriqué en Europe, avec la mission de s’arrimer automatiquement à l’ISS à 28 000 km/h avec une précision de moins de 10 cm.

La phase de production des exemplaires de l’ATV se déroule actuellement selon le calendrier établi : l’ATV-4 est à présent intégré à bord du lanceur et paré au lancement. Son module de fret ICC (Integrated Cargo Carrier) est chargé à pleine capacité, transportant plus de sept tonnes de chargement jusqu’à l’ISS. Au cours de ces dernières semaines, « Albert Einstein» a été avitaillé et soumis à une campagne de tests exhaustive. Il devrait s’arrimer à l’ISS le 15 juin. L’ATV-5 « George Lemaître », dont le lancement est prévu mi-2014, fait actuellement l’objet de premiers tests de recette systèmes sur le site Astrium de Brême.

Au total, 2,6 tonnes de fret ont été conditionnées dans 209 sacs, dont 605 kg sont réservés à la « cargaison de dernière minute », qui est intégrée seulement deux semaines avant le lancement. Il s’agit d’articles qui ne peuvent pas être stockés sur une période prolongée, comme les denrées périssables. Avec 1400 articles, il s’agit du plus grand assortiment de produits jamais acheminé jusqu’à l’ISS. Avec les pyjamas, brosses à dents, t-shirts, chaussettes et produits de première nécessité, les astronautes y trouveront du beurre de cacahuètes, des gaufres, des fraises, des lasagnes, du tiramisu, du parmesan et même des noix de macadamia, ainsi que des denrées alimentaires pour plusieurs mois.

Les réservoirs de l’ATV contiennent près de 4,8 tonnes d’ergols, nécessaires à l’arrimage à l’ISS, mais aussi aux opérations de contrôle d’orbite et d’attitude de la station. L’ATV emporte également 860 kg de carburant destinés au ravitaillement de l’ISS, ainsi que 565 kg d’eau potable et 100 kg d’oxygène.

Outre les articles du quotidien, pièces de rechange, gaz et carburant, l’ATV-4 transportera également une nouvelle expérience destinée au Fluid Science Lab (FSL), développée par Astrium à la Cité universitaire de Friedrichshafen : FASES (Fundamental and Applied Studies in Emulsions Stability). Elle vise à étudier le comportement des émulsions en conditions de microgravité. Les émulsions jouent un rôle majeur dans de nombreux domaines de l’industrie, comme la production alimentaire, les cosmétiques et les produits pharmaceutiques, mais aussi l’industrie pétrolière.

Astrium, numéro un européen de l’industrie spatiale, est responsable du développement et de la fabrication de l’ATV en tant que maître d’œuvre industriel pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA). La production des unités de l’ATV - ainsi que la préparation des missions et le support des opérations - est couverte par le contrat d’exploitation qui régit les modalités de fourniture et fonctionnement des modules européens de l’ISS. Après le succès de la phase de développement de l’ATV « Jules Verne », l’ESA a confié à Astrium la production de quatre autres exemplaires de l’ATV. « Albert Einstein » sera le quatrième ATV à ravitailler l’ISS.

Le prochain défi consistera à développer le module européen MPCV-ESM (Multipurpose Crew Vehicle - European Service Module) pour la capsule américaine « Orion », et Astrium est particulièrement bien placé pour cette mission compte tenu de sa riche expérience en matière de développement et de mise en œuvre des systèmes spatiaux orbitaux et habités, comme Spacelab, EURECA, le laboratoire Columbus et l’ATV. Les décisions de la réunion du Conseil ministériel de l’ESA en novembre 2012 ont posé les fondements déterminants de ces missions et placé le voyage spatial européen sur une nouvelle voie passionnante.

Astrium est également maître d’œuvre d’Ariane 5, le lanceur lourd européen conçu et fabriqué pour les missions les plus variées et dont la fiabilité n’est plus à démontrer. Dans sa version spécifique ES, le lanceur injectera l’ATV en orbite circulaire à une altitude de 260 km et une vitesse de 7600 m/s.

Le lanceur empruntera une trajectoire définie en direction Nord-Est au-dessus de l’océan Atlantique, larguera ses deux étages d’accélération à poudre (EAP), sa coiffe, puis son étage principal cryotechnique (EPC). Ariane 5 se dirigera vers l’Europe, survolera la France, le Luxembourg, l’Allemagne, la Pologne, puis l’Ukraine et la Russie. Environ une heure plus tard, l’ATV « Albert Einstein » se détachera de l’étage à propergols stockables (EPS) du lanceur, qui entrera en toute sécurité dans sa phase de passivation et retombera dans l’océan Pacifique, tandis que l’ATV poursuivra son trajet autonome jusqu’à l’ISS.

Le lanceur Ariane 5 est développé, produit et adapté aux spécificités de chaque mission par Astrium, son maître d’œuvre industriel. A la tête d’une chaîne logistique européenne hautement qualifiée, Astrium réalise les équipements et les étages, ainsi que leur intégration en Guyane. L’étage principal cryotechnique EPC et son moteur Vulcain 2, les EAP et l’EPS et son moteur Aestus sont les principales composantes du lanceur.

 

 

A propos d’Astrium

Together, pioneering excellence

Astrium est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la troisième mondiale. Elle est la seule entreprise au monde à couvrir la gamme complète des systèmes, équipements et services spatiaux civils et militaires.

En 2012, Astrium a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 5,8 milliards d’euros avec 18 000 employés dans le monde entier.

Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Astrium Space Transportation, maître d’œuvre européen pour les lanceurs, les systèmes orbitaux et l’exploration spatiale ; Astrium Satellites, l’un des principaux fournisseurs de solutions de systèmes satellitaires, tels que satellites, segments sol, charges utiles et équipements ; et Astrium Services, partenaire de services spatiaux pour les missions critiques, et fournisseur de solutions fixes et mobiles complètes couvrant les satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, ainsi que les services sur mesure de géo-information pour le monde entier.

Astrium est une filiale à 100 % du Groupe EADS, leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés. En 2012, le Groupe - qui comprend Airbus, Astrium, Cassidian et Eurocopter - a réalisé un chiffre d’affaires de 56,5 milliards d’euros, avec un effectif de plus de 140 000 personnes.

Contacts presse :

Jeremy Close
Media Relations UK
Astrium United Kingdom
 
Tel.: +44 1 438 77 3872
Gregory Gavroy
Astrium France
Media Relations France
 
Tel.: +33 (0) 1 77 75 80 32
Ralph Heinrich
Media Relations Germany
Airbus Defence and Space Germany
 
Tel.: +49 89 60 73 39 71
Fax: +49 89 60 78 53 39
Francisco Lechon
Media Relations Spain
Airbus Defence and Space Spain
 
Tel.: +34 91 5 86 37 41
Fax: +34 91 5 86 37 82
 

Downloads

Press Release

PDF

DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP

DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP

Vous souhaitez découvrir les dernières innovations du Groupe EADS? C’est possible grâce aux articles de fond, vidéos et graphiques interactifs publiés dans «UP magazine». Lire le dernier numéro d’UP magazine DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP