Astrium et les débris spatiaux : solutions innovantes pour un Espace durable

24 avril 2013

  • Astrium dispose d’une expérience forte en matière de missions spatiales dédiées à la maintenance en orbite et en matière de services basés sur l’utilisation de satellites, qui pourrait contribuer à l’élimination active des débris lors des missions futures.
  • Astrium participe également au programme de Surveillance de l’Espace (SSA) de l’Agence spatiale européenne (ESA) ainsi qu’aux études de durcissement des engins spatiaux menées dans le cadre du 7ème programme cadre de l’Union Européenne.
  • Astrium présentera plusieurs concepts innovants à l’occasion de la conférence de l’ESA sur les débris spatiaux, qui se tiendra à Darmstadt du 22 au 25 avril 2013.
  • Les journalistes sont invités à télécharger des vidéos de présentation des principales solutions de gestion des débris spatiaux développées par Astrium à l’adresse suivante : www.astrium.eads.net/en/press_centre/broadcast-room.html.

Astrium, numéro un européen des technologies spatiales, développe des technologies permettant de limiter ou d’éliminer les problèmes liés aux débris spatiaux, pour aider ses clients et rendre l’environnement spatial durable.

Astrium, maître d’œuvre de divers systèmes spatiaux (lanceur Ariane 5, véhicule automatique de transfert européen ATV, systèmes robotiques spatiaux, satellites scientifiques, de télécommunication ou d’observation de la Terre), est en mesure de déployer l’expertise technique, les ressources et les compétences nécessaires pour réfléchir à un ensemble de solutions possibles et aux technologies associées à mettre en œuvre.

Astrium apporte sa contribution dans quatre grands domaines, en participant aux programmes menés par les agences spatiales ou par la Commission européenne et en mobilisant ses fonds propres de Recherche et Technologie :
•Résilience et Dé-orbitation. Astrium adapte la conception de ses engins spatiaux afin de réduire leur vulnérabilité face aux petits débris (< 10 cm) et offre des capacités de dé-orbitation après mission (PMD) pour les étages supérieurs des lanceurs, et les satellites.

La résilience des engins spatiaux doit être améliorée au niveau de leur architecture, au travers de solutions de blindage et en proposant de nouvelles règles et normes en matière de conception.

L’option PMD sera proposée pour Ariane 5 ME, mais est déjà disponible sur certains satellites tels que SPOT 6 et 7.
•Activités orbitales. Astrium développe et amène à maturité les concepts qui seront nécessaires pour une élimination active et en toute sécurité des débris dans l’Espace (objets de grande taille) et depuis le sol (débris de petite taille).

Des technologies adaptées sont en cours d’étude chez Astrium, avec le soutien de ses clients (agences spatiales, Commission européenne). Celles‑ci vont nécessiter de nouvelles innovations et de nouveaux engagements.
•Surveillance de l’Espace (SSA). Astrium participe aux divers projets nationaux et européens destinés à mettre en place des solutions de surveillance des différentes orbites, ainsi qu’aux projets sur la météorologie spatiale et les géocroiseurs.

Astrium serait très heureuse d’apporter son expertise si un système européen devait voir le jour.
•Gestion du trafic spatial. Astrium développe, à destination des opérateurs commerciaux et de certains opérateurs institutionnels, des outils et des formations dédiés aux manœuvres d’évitement.

 

Astrium mène actuellement plusieurs études qui lui ont été confiées par les agences spatiales :
•DEOS : Astrium est le maître d’œuvre de la phase de définition du projet DEOS (mission allemande de maintenance en orbite). Le projet DEOS va, pour la toute première fois, effectuer des démonstrations de technologies d’élimination contrôlée, en orbite, d’un satellite défectueux. De plus, DEOS pourra démontrer des tâches de maintenance (ravitaillement en carburant, notamment) qui permettront d’allonger la durée de vie des satellites. Le projet DEOS comprend deux satellites : un « client » et une « unité de service ». Le client joue le rôle du satellite qui doit être réparé ou désorbité tandis que l’unité de service effectue, les opérations nécessaires sur le client. Ces deux satellites seront lancés ensemble et placés sur une orbite à 550 kilomètres d’altitude. D’après le calendrier actuel, DEOS pourrait être lancé en 2018.

Effectuer les essais de désorbitation et de maintenance sur un satellite client spécialement lancé à cet effet, plutôt que sur de vieux satellites existants, permettra de simuler un éventail très large de pannes. Ainsi, DEOS sera en mesure de montrer qu’il peut réaliser une gamme complète d’opérations allant jusqu’à la capture d’un satellite incontrôlable sortant de sa trajectoire. Les démonstrations seront menées par difficulté croissante.

Le projet DEOS sera réalisé par l’agence spatiale allemande (DLR), sur financement du ministère allemand de l’Economie et des Technologies (BMWi).


•Le projet CNES OTV est une étude préliminaire dont le principal maître d’œuvre est Astrium. Elle a pour objectif premier d’évaluer différentes solutions et de détailler le processus de capture et de destruction des débris spatiaux (planification, calendrier de lancement, évaluation des coûts, etc…).


•Dans le cadre du programme de connaissance de la situation dans l’Espace (SSA) de l’Agence spatiale européenne (ESA), Astrium pilote et prend part à diverses études, à savoir l’Architecture phase 0 (CO II) qui proposera un premier concept de système européen, et une étude sur les services météorologiques spatiaux et les missions futures (SN I et SN II).

 

Études collaboratives du programme‑cadre FP 7 de la Commission européenne :
•ReVus : réduire la vulnérabilité des engins spatiaux face aux débris de petite taille en proposant des solutions de protection et des évolutions d’architecture. Offrir des capacités de désorbitation après mission et proposer des solutions pour l’amélioration de la résilience.
•CleanSpace : ouvrir la voie à la conception d’un système d’élimination des débris spatiaux par laser.

Astrium développe également plusieurs concepts innovants en mobilisant ses propres ressources, et ouvre la voie à des technologies clés pour soutenir les missions d’élimination des déchets :
•Système de capture par filet : la récupération en toute sécurité de débris à l’aide d’un filet spécialement conçu a été très largement testée à bord d’un avion Zéro G.
•Système de capture par harpon : la récupération en toute sécurité de débris à l’aide d’un harpon a été largement validée au sol et n’entraîne pas la formation de nouveaux débris.
•Désorbiteur passif reposant sur une structure d’augmentation de la traînée (type Gossamer) et des voiles déployables.
•Techniques de navigation basées sur des caméras qui permettront l’approche, le rendez‑vous spatial et la capture en toute sécurité des débris non-coopératifs.


A propos d’Astrium

Together, pioneering excellence

 

Astrium est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la troisième mondiale. Elle est la seule entreprise au monde à couvrir la gamme complète des systèmes, équipements et services spatiaux civils et militaires.

En 2012, Astrium a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 5,8 milliards d’euros avec 18 000 employés dans le monde entier.

Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Astrium Space Transportation, maître d’œuvre européen pour les lanceurs, les systèmes orbitaux et l’exploration spatiale ; Astrium Satellites, l’un des principaux fournisseurs de solutions de systèmes satellitaires, tels que satellites, segments sol, charges utiles et équipements ; et Astrium Services, partenaire de services spatiaux pour les missions critiques, et fournisseur de solutions fixes et mobiles complètes couvrant les satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, ainsi que les services sur mesure de géo-information pour le monde entier.

Astrium est une filiale à 100 % du Groupe EADS, leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés. En 2012, le Groupe - qui comprend Airbus, Astrium, Cassidian et Eurocopter - a réalisé un chiffre d’affaires de 56,5 milliards d’euros, avec un effectif de plus de 140 000 personnes.
 

Contacts presse :

Jeremy Close
Media Relations UK
Astrium United Kingdom
 
Tel.: +44 1 438 77 3872
Gregory Gavroy
Astrium France
Media Relations France
 
Tel.: +33 (0) 1 77 75 80 32
Ralph Heinrich
Media Relations Germany
Airbus Defence and Space Germany
 
Tel.: +49 89 60 73 39 71
Fax: +49 89 60 78 53 39
Francisco Lechon
Media Relations Spain
Airbus Defence and Space Spain
 
Tel.: +34 91 5 86 37 41
Fax: +34 91 5 86 37 82
 

Downloads

Press Release

PDF

DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP

DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP

Vous souhaitez découvrir les dernières innovations du Groupe EADS? C’est possible grâce aux articles de fond, vidéos et graphiques interactifs publiés dans «UP magazine». Lire le dernier numéro d’UP magazine DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP