Lettre aero-notes n°34, novembre 2012

Cher actionnaire,

A l’approche de la fin de l’année, nous pouvons déjà constater que nos objectifs en termes de croissance et de rentabilité sous-jacente sont en passe d’être atteints. Par rapport à l’an dernier, notre chiffre d’affaires sur neuf mois est en hausse de 14 % et notre résultat d’exploitation avant éléments exceptionnels de 82 %. Pour autant, nous devons rester pleinement concentrés sur certains défis.

Notre direction porte la plus grande attention au suivi et à la bonne exécution des programmes en cours, et nous avons fait à cet égard des progrès importants. Le programme d’essais en vol de l’A400M se poursuit, et une première livraison en France est prévue pour le 2ème trimestre 2013. La certification des solutions modifiant les pieds de nervure des ailes des A380 est prévue pour fin 2012. Concernant l’A350, avec deux prototypes, un avion d’essais statiques et un avion d’essais en vol, en phase d’assemblage final, Airbus maintient son objectif d’une mise en service pour le second semestre 2014. Une organisation efficace de la production en série est un élément-clé de ce programme ambitieux.

Chez Eurocopter, des discussions sont en cours avec certains clients du NH90 et du Tigre, qui cherchentà en réduire les livraisons. L’issue de ces importantes discussions est toujours en suspens.

Les efforts continus des montées en cadence notamment chez Airbus et Eurocopter, ainsi que les retards dans le calendrier de livraisons de l’A380 cette année, ont entraîné une augmentation temporaire importante des stocks au cours de ce trimestre. Dans les semaines et mois à venir, les livraisons d’avions seront notre priorité absolue, afin d’atteindre notre objectif d’équilibre des flux de trésorerie sur l’année, et pour améliorer encore notre rentabilité.

Après avoir porté ses efforts sur le développement stratégique du Groupe, notre équipe de direction se concentre maintenant sur la réévaluation de notre portefeuille d’affaires, en particulier en ce qui concerne nos activités de défense et notre présence industrielle hors d’Europe.

Notre société a la chance de pouvoir étudier sereinement ses axes de développement. Nos performances sous-jacentes s’améliorent et nos perspectives de croissance sont bonnes. Notre trésorerie nette nous donne une bonne flexibilité, alors que notre portefeuille de couverture de change nous assure une bonne stabilité malgré l’environnement macro-économique incertain. Notre carnet de commandes, qui s’élève à 548 milliards d’euros, est une base solide pour plusieurs années d’activité. Cassidian, la division d’EADS la plus fortement exposée aux contraintes des budgets publics, continue même d’afficher un carnet de commandes conséquent de 16 milliards d’euros.

Je crois que nos fondamentaux économiques solides, et nos bonnes perspectives de croissance, permettront à EADS de rester le leader et la référence du secteur aéronautique pour de nombreuses années. Je suis également convaincu que, grâce à notre politique focalisée sur les livraisons et la performance, notre société mobilise toutes ses ressources pour justifier la confiance que vous, fidèles actionnaires, lui manifestez.

PHILIPPE BALDUCCHI - Directeur des Relations Investisseurs et de la Communication Financière d’EADS

LISEZ LA SUITE...!

Video Aero-notes N°31

Regardez la vidéo d'Hans Peter Ring, Directeur financier d'EADS, présentant la lettre aero-notes de Décembre 2011. Video Aero-notes N°31

Video aero-notes N°30

Regardez la vidéo de Nathalie Errard, Directeur des Relations Investisseurs et de la Communication Financière d'EADS, présentant la lettre aero-notes de Septembre 2011. Video aero-notes N°30

Video aero-notes N°29

Regardez la vidéo de Louis Gallois, EADS CEO, présentant la lettre aero-notes d'Avril 2011. Video aero-notes N°29

 

Les informations archivées ci-dessous ne sont plus actuelles. Elles peuvent seulement être utilisées à des fins d'analyse historique de la performance d'EADS ou à des fins de recherches sur les événements passés pour apporter un éclairage sur la situation actuelle. Ces performances passées ne sauraient servir aujourd'hui de seul fondement à des décisions d'investissement. EADS n'a pas d'obligation de mise à jour des informations historiques contenues dans les documents archivés.


En plus de ces informations historiques, ce site Internet présente les perspectives du Groupe. L'emploi de termes tels que "anticiper", "s'attendre à", "estimer", "envisager", planifier", "prévoir", "croire" et du conditionnel souligne le caractère aléatoire de ces prévisions. Les commentaires sur la stratégie sont également soumis aux risques et aux incertitudes. Ces déclarations dépendent d'hypothèses de contrats futurs, de développement et de stratégies et se fondent sur des analyses ou des prévisions de résultats futurs et d'estimations de montant non déterminable actuellement. Ces perspectives ne représentent le point de vue d'EADS qu'à la date où elles ont été émises. EADS refuse toute obligation de mettre à jour ces informations, sauf contraintes légales. Ces prévisions sont sujettes à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d'autres facteurs pouvant entraîner une différence avec les futurs résultats et performances d'EADS. Ces facteurs susceptibles d'influer sur les performances futures du Groupe incluent la situation économique générale, les conditions de marché, les taux de change ainsi que ceux décrits dans le Document d'enregistrement 2011 d'EADS - Section: Facteurs de Risque