Le nouveau calendrier de livraison de l'A380 entraîne une dégradation cumulée de 4,8 milliards d'euros sur l'EBIT* cumulé par rapport à la contribution aux marges du plan initialement établi pour la période comprise entre 2006 et 2010 (à 1,30 USD pour 1,00 euro).

En termes de compte de résultats, la Direction estime que la production en série de l'A380 entraînera une perte d'EBIT* cumulé lié au programme d'environ 2,8 milliards d'euros pour la période comprise entre 2006 et 2010, dont environ 1,1 milliard d'euro anticipé en 2006 et environ 0,7 milliard d'euro en 2007. La première contribution positive du programme A380 à l'EBIT* interviendra en 2010. La Direction estime que les contributions liées au programme A380 seront conséquentes au-delà de 2010.

La perte de l'EBIT* 2006 lié au programme décrite ci-dessus inclut une provision pour pertes sur contrats A380 estimée à 0,6 milliard d'euro. Les charges inhérentes à l'A380 et celles pouvant être générées par les décisions à venir sur le programme A350, de même que le montant et l'échelonnement des charges non récurrentes du programme « Power8 », invalident les perspectives d'EBIT* 2006 précédemment annoncées. Jusqu'à nouvel ordre, EADS ne publiera pas de perspectives 2006 actualisées. Les éventuelles résiliations de contrats liées au nouveau calendrier de livraison de l'A380 n'ont pas été prises en compte dans les estimations financières.

* EADS utilise l’EBIT avant amortissement des écarts d’acquisition et éléments exceptionnels comme indicateur clé de ses performances économiques. Le terme « éléments exceptionnels » désigne les recettes ou les dépenses de nature non récurrente, telles que les charges d’amortissement de réévaluation d’actifs, relative à la constitution d’EADS par fusion, à la formation d’Airbus S.A.S. et de MDBA, ainsi que les dépréciations exceptionnelles d’écarts d’acquisition.

 

En plus de ces informations historiques, ce site Internet présente les perspectives du Groupe. L'emploi de termes tels que "anticiper", "s'attendre à", "estimer", "envisager", planifier", "prévoir", "croire" et du conditionnel souligne le caractère aléatoire des ces prévisions. Les commentaires sur la stratégie sont également soumis aux risques et aux incertitudes. Ces déclarations dépendent d'hypothèses de contrats futurs, de développement et de stratégies et se fondent sur des analyses ou des prévisions de résultats futurs et d'estimations de montant non déterminable actuellement. Ces perspectives ne représentent le point de vue d'EADS qu'à la date où elles ont été émises. EADS refuse toute obligation de mettre à jour ces informations, sauf contraintes légales. Ces prévisions sont sujettes à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d'autres facteurs pouvant entraîner une différence avec les futurs résultats et performances d'EADS. Ces facteurs susceptibles d'influer sur les performances futures du Groupe incluent la situation économique générale, les conditions de marché, les taux de change ainsi que ceux décrits dans le Document d'enregistrement 2009 d'EADS - Section: Facteurs de Risque.