L’ATV-4 « Albert Einstein » en route pour Kourou

31 août 2012

  • L’ATV-4 « Albert Einstein » quitte le site Astrium de Brême pour rejoindre le port spatial européen de Kourou
  • L’ATV, fabriqué par Astrium, est le plus gros véhicule de ravitaillement au monde
  • Le vaisseau-cargo « Albert Einstein » sera lancé vers l’ISS au printemps 2013
Le quatrième véhicule de transfert automatisé européen (ATV), fabriqué par Astrium et baptisé « Albert Einstein », est en route pour le port spatial européen de Kourou, en Guyane. (c) Astrium Le quatrième véhicule de transfert automatisé européen (ATV), fabriqué par Astrium et baptisé « Albert Einstein », est en route pour le port spatial européen de Kourou, en Guyane. (c) Astrium Le quatrième véhicule de transfert automatisé européen (ATV), fabriqué par Astrium et baptisé « Albert Einstein », est en route pour le port spatial européen de Kourou, en Guyane. (c) Astrium Le quatrième véhicule de transfert automatisé européen (ATV), fabriqué par Astrium et baptisé « Albert Einstein », est en route pour le port spatial européen de Kourou, en Guyane. (c) Astrium Le quatrième véhicule de transfert automatisé européen (ATV), fabriqué par Astrium et baptisé « Albert Einstein », est en route pour le port spatial européen de Kourou, en Guyane. (c) Astrium Le quatrième véhicule de transfert automatisé européen (ATV), fabriqué par Astrium et baptisé « Albert Einstein », est en route pour le port spatial européen de Kourou, en Guyane. (c) Astrium

Le quatrième véhicule de transfert automatisé européen (ATV), fabriqué par Astrium et baptisé « Albert Einstein », est en route pour le port spatial européen de Kourou, en Guyane.

Astrium, numéro un européen de l’industrie spatiale, s’est vu confier par l’Agence spatiale européenne (ESA) la responsabilité du développement et de la production de l’ATV. Aux termes du Contrat d’exploitation, réparti en différents lots, Astrium assure la production de tous les ATV, ainsi que l’ensemble des services relatifs à l’exploitation des modules européens de la Station spatiale internationale (ISS). Ce contrat comprend les préparatifs et l’exécution des missions, la formation des astronautes, le développement permanent des expérimentations et des installations de recherche, la maintenance et la logistique de toutes les composantes européennes de l’ISS et des stations sol, ainsi que la supervision du système de communication et de transfert des données.

« Après le retrait de la navette spatiale américaine, l’ATV est à présent le plus gros véhicule de ravitaillement de la Station spatiale internationale au monde, ce qui en fait un élément indispensable pour le bon fonctionnement de l’ISS. Fort de sa capacité innovante de rendez-vous et d’arrimage automatisé et autonome, l’ATV est, à ce jour, le véhicule européen le plus sophistiqué », a déclaré Alain Charmeau, CEO d’Astrium Space Transportation, à l’occasion de l’acheminement de l’ATV « Albert Einstein ».

« La technologie et l’expérience acquises par Astrium depuis le début du programme ATV représentent un atout unique pour l’Europe et renforcent sa compétitivité industrielle. Elles constituent en outre une excellente base pour de futurs développements qui permettront à l’Europe de conserver une position dominante dans les domaines de l’exploitation et de l’exploration » a ajouté, pour sa part, Michael Menking, Directeur des Systèmes orbitaux et de l’Exploration spatiale chez Astrium.

« Nous ferons bon usage de l’expérience acquise avec le développement et la production de l’ATV et du laboratoire spatial Columbus, afin de mettre au point et d’améliorer les technologies existantes au profit d’une grande variété de missions futures », a-t-il poursuivi. En juin 2012, l’ESA a confié à Astrium deux études de développement de nouveaux véhicules spatiaux, aux termes d’un contrat de 13 millions d’euros.

A l’instar de ses prédécesseurs, l’ATV-4 « Albert Einstein » a quitté Brême par la mer, pour être acheminé dans trois conteneurs spéciaux au port spatial européen de Kourou. Il est accompagné de 35 conteneurs maritimes chargés des équipements de test. C’est en Guyane que seront assemblées les différentes parties du vaisseau, parmi lesquelles le module de service, le module de fret ICC, les panneaux solaires et l’adaptateur de vol SDM (Separation and Distancing Module), interface entre l’ATV et le lanceur Ariane. L’ATV subira ensuite sur place une nouvelle série de tests avant d’être mis sous coiffe, avitaillé et connecté au lanceur Ariane 5. L’ATV « Albert Einstein » est prévu pour être lancé au printemps 2013.

« Nous respectons non seulement le calendrier de travail de l’ATV-4, mais également celui de l’intégration de l’ATV-5 ‘George Lemaître’ », a ajouté Michael Menking.

Une mission typique de l’ATV consiste à acheminer de l’eau, du carburant, des vivres, ainsi que des équipements scientifiques à l’ISS. L’ATV effectue régulièrement des manœuvres de rehausse d’orbite de l’ISS, à environ 400 km d’altitude, et d’évitement des collisions avec des débris. A la fin de sa mission, l’ATV, chargé de tous les déchets de l’ISS se sépare de la station, puis se désintègre au cours d’une rentrée contrôlée dans l’atmosphère terrestre.

La capacité d’emport maximale de cet ATV de 20 tonnes peut atteindre les sept tonnes de charge nette. Le contenu de la charge utile peut varier d’une mission à l’autre : de 1,5 à 5,5 tonnes de fret et de fournitures (nourriture, instruments scientifiques, outils, etc.), jusqu’à 840 kg d’eau potable, jusqu’à 100 kg de gaz (air, oxygène et azote), jusqu’à quatre tonnes d’ergols pour la correction d’orbite et jusqu’à 860 kg de carburant destiné aux réservoirs de la station.

L’ATV doit également répondre aux exigences sécuritaires d’un vol spatial habité. Pour ce faire, l’architecture numérique et électronique de l’ATV offre une double redondance. Une unité centrale tolérante aux pannes, elle-même composée de trois modules de calculateurs, garantit, en parallèle, un déroulement serein et en toute fiabilité de la mission.

A propos d’Astrium

Astrium est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la troisième mondiale. En 2011, Astrium a réalisé un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros avec 18 000 employés, principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas.

Astrium est la seule entreprise européenne qui couvre toute la gamme des systèmes et services spatiaux civils et militaires.

Ses trois principaux domaines d’activités sont Astrium Space Transportation pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Astrium Satellites pour les satellites et les segments sol, et Astrium Services pour les solutions intégrées dans le monde entier, allant des satcoms et réseaux fixes et mobiles, commerciaux ou sécurisés, aux équipements et systèmes de transmission par satellite hautement sécurisés, et aux services de géo-information sur mesure.

Astrium est une filiale à 100 % du Groupe EADS, leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés. En 2011, le Groupe - qui comprend Airbus, Astrium, Cassidian et Eurocopter - a dégagé un chiffre d’affaires de 49,1 milliards d’euros, avec un effectif de près de
133 000 personnes.

Contacts presse :

Jeremy Close
Media Relations UK
Astrium United Kingdom
 
Tel.: +44 1 438 77 3872
Gregory Gavroy
Astrium France
Media Relations France
 
Tel.: +33 (0) 1 77 75 80 32
Ralph Heinrich
Media Relations Germany
Airbus Defence and Space Germany
 
Tel.: +49 89 60 73 39 71
Fax: +49 89 60 78 53 39
Francisco Lechon
Media Relations Spain
Airbus Defence and Space Spain
 
Tel.: +34 91 5 86 37 41
Fax: +34 91 5 86 37 82
 

Downloads

Press Release

PDF

DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP

DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP

Vous souhaitez découvrir les dernières innovations du Groupe EADS? C’est possible grâce aux articles de fond, vidéos et graphiques interactifs publiés dans «UP magazine». Lire le dernier numéro d’UP magazine DÉCOUVREZ EADS DANS LE MAGAZINE UP